Les alpinistes ont la banane sur l’arête SE de la Grande Ruine