La traversée royale (Mont Blanc)

Semaine du 03 au 10 Juillet 2010.

L’ensemble de la traversée mérite une cotation D (difficile) . Elle est réservée à des alpinistes possédant une bonne expérience de la haute montagne et une bonne condition physique afin de profiter au maximum de ce beau voyage.

La traversée royale est un des plus beaux itinéraires pour atteindre le sommet du Mont Blanc. Elle permet de traverser les Dômes de Miage, l’Aiguille de Bionnassay, le Mont Blanc, le Mont Blanc du Tacul et le Mont Maudit.

La 1er journée est consacrée à la montée au refuge des Conscrits à 2602 m.

Le 2e jour on gravit l’Aiguille de la Bérangère (3425 m) avant de descendre sur le col du même nom. Par des rochers faciles et une arête de neige effilée on atteint le point culminant de cette journée à 3673 m. La descente en direction du col de Miage et du refuge Durier s’effectue par une crête en terrain mixte (neige et rochers). Le refuge Durier (3369 m) est petit avec ses 20 places.

.

.

.

.

.

.

Le 3e jour on emprunte l’arête (mixte facile et cairns) de Bionnassay située au dessus du refuge en direction de l’Aiguille de Bionnassay à 4052 m d’altitude. La partie la plus dure de cette traversée est un ressaut rocheux comportant des passages d’escalade en III.

On rejoint ensuite la voie normale du Mont Blanc et son flot d’alpinistes voulant atteindre le toit de l’Europe. La descente s’effectue par le col de la Brenva, le col du Mont Maudit, le mont blanc du Tacul et l’Aiguille du Midi.

Nous avons rencontrer de très bonnes conditions car les arêtes étaient bien fournies en neige. C’est vraiment une voie magnifique et incontournable qui permet d’évoluer sur des arêtes aériennes entre Italie et France.

LA TRAVERSÉE ROYALE

.

.