Les Rouies voie Rébuffat (Ecrins)

Le 06 et 07/10/09    AD 900m

Versant Valgaudemar, à gauche du cirque du Gioberney, les Rouies se présentent sous la forme d’une haute et large muraille rocheuse SE comportant une face encadrée par deux éperons, assez mal individualisés.Le rocher est compact, moutonné et assez difficile à protéger. L’éperon de droite, appelé éperon Rébuffat est une course intéressante et longue sur du rocher moyen ou il faudra faire preuve d’un bon sens de l’itinéraire.

les rouies eperon SE

Le premier jour nous sommes partis du refuge hotel du Gioberney en direction du refuge du pigeonnier.

Vers le refuge du pigeonnierRefuge du pigeonnier

.

.

.

.

.

.

.

.

Le deuxiéme jour, levé à 5H30 et direction le pied de l’éperon en empruntant le sentier de la voie normale des Rouies.

Nous avons attaqué le voie à droite de l’éperon, par des vires faciles avant de rejoindre le fil.

La première vraie difficulté se situe au niveau d’un grand dièdre en rocher médiocre ou un bloc de la taille d’un frigo à décidé de descendre au moment ou l’on passait.(IV/IV+)

Le premier diédreLe premier diédre

.

.

.

.

.

.

.

.

On a ensuite suivi le fil de l’éperon (facile), jusqu’au pied de grandes dalles noires . Un petit crochet à droite nous permet de les contourner et d’atteindre le pied d’un diédre d’une trentaine de métre en bon rocher (III). Plus haut un relais confort nous accueille pour une pause bien méritée.

Pause casse croute

Au dessus de ce relais un diédre à une apparence accueillante, mais nous préférons traverser à droite par une dalle inclinée et rejoindre le sommet du dièdre par une cheminée facile.

Dans la cheminéeSommet de la cheminée

.

.

.

.

.

.

.

.

Nous suivons ensuite l’éperon parfois sur le fil parfois à droite, jusqu’à un grand couloir facile qui nous améne sur l’arête faitière, 50m sous le sommet.

Sur le filLe grand couloir de sortie

.

.

.

.

.

.

.

.

La voie normale enneigée nous conduit jusqu’au sommet avec un vent en furie et des nuages menacants.

le sommetQuelle violence!

.

.

.

.

.

.

.

.

Malgré une longue descente et un temps médiocre, nous avons échappé à la pluie.

Descente sur le glacier des Rouies

En bref l’éperon SE des Rouies est une belle voie se déroulant dans une ambiance sauvage et lumineuse, sur un rocher moyen et nécessitant un bon sens de l’itinéraire.