Mont Blanc, arête des Bosses

Les 26,27 et 28 Juillet 2012

Ascension du Mont Blanc par la voie normale de l’arête des Bosses avec Thierry, Christian et Greg.

C’est avec Patrick que nous retrouvons nos trois compères devant le téléphérique de Bellevue aux Houches pour tenter l’ascension du Mont Blanc en trois jours! Cette première journée va nous permettre de monter au refuge de Tête Rousse à 3167 m d’altitude, qui sera notre point de départ pour le jour J.

Nous chargeons un peu plus leurs sacs avec le matériel technique (crampons, casque, piolet et baudrier) et nous commençons notre premiere journée de marche vers les glaciers. Nous empruntons le chemin des Rognes car il y a des travaux sur la ligne du Tramway du Mont Blanc et nous sommes obligés de les contourner… bien qu’un peu plus long, ce sentier est beaucoup plus beau que le passage par le terminus du Nid d’Aigle.

Arrivé au refuge…installation dans les dortoirs, confection des sacs pour le lendemain et dîner à 18h30!!! comme à l’hospice.

;

;

;;

;

;

;

;

Le réveil sonne, il est 3h50…debout et petit déjeuner très matinale… L’ambiance est détendu!

Il fait encore nuit quand on sort du refuge et on commence à marcher en direction de l’Aiguille du Goûter avec l’aid edes lampes frontales. Patrick est encordé abvec Thierry et je suis encordé avec Greg et Christian….c’est parti pour une longue journée!

Nous gravissons avec agilité et rapidité l’Aiguille du Goûter et nous arrivons 2h00 plus tard (08h00!) au refuge du même nom à plus de 3800m d’altitude. La météo est clémente mais un gros nuage lenticulaire, synonyme de vent fort en altitude, coiffe le sommet du Mont Blanc. Après une courte pause nous décidons de partir et de faire confiance aux prévisons météo qui annoncent la dissipation de ce phénoméne.

Nous passons facilement le Dôme du goûter (4304m) qui marque la moitié de notre ascension et une vision presque irréelle nous attend la haut….un homme seul, dans le vent et le froid est immobile sur la trace de montée! Nous reconnaissons Rolf*, un suédois de 85 ans rencontré la veille au refuge qui a décidé de gravir seul le Mont Blanc. Il attend car le nuage l’empêche de voir la suite de l’itinéraire… il décide de nous suivre….sans corde.

;

;

;

;

;

;

;

;

Nous faisons une petite pause à l’abri Vallot (4362m) vers 10h30!

Le nuage est toujours là et le vent fort nous géne pour progresser…la temperature ressentie est basse! Allez on continue…

Nous commençons par gravir la première bosse de cette célèbre arête…l’altitude plus le vent de côté rend cette partie vraiment pénbible! Greg et Christian sont courageux et motivés…ils avancent sans broncher!

Plus haut le vent ce calme et le Mont Blanc se découvre de temps en temps ce qui nous permet de boire un coup et de faire quelques photos. La suite de l’arête est quasiment invisible et c’est avec un brouillard à couper au couteau que nous atteignons le haut de ce sommet tant convoité…il est 12h30.

;

;

;

;

;

;

;

;

Accolades, photos et nous descendons rapidement vers une altitude plus « agréable » et plus respirable….

Après 13h00 d’effort nous rejoignons le refuge de Tête Rousse où nous attend un repos ( et une bière!) bien méritée…

* Rolf a fait demi tour au niveau de l’abri Vallot et a dormi au refuge du Goûter pour retenter l’ascension le lendemain!