Arêtes de la Bruyère (Hautes Alpes)

Le 13/09/09   AD

Entre deux averses, nous avons pu traverser les Arêtes de la Bruyère et profiter des belles couleurs de l’automne déjà bien présent en montagne. Cette escalade est une classique des Hautes Alpes, très fréquentée autrefois elle l’est un peu moins aujourd’hui.

Magnifique traversée d’arêtes, accessible à tous et proposant une escalade agréable dans un cadre superbe. « C’est certainement le meilleur intinéraire pour découvrir l’escalade dans les Cerces » Gaston Rébuffat.

Approche et vue sur les Arêtes de la BruyéreAu dessus du lac de la Ponsonniére

Petit topo:

Du pont de l’Alpe remonter le chemin du col de la Ponsonnière (cables). Longer le flanc NE des Arêtes de la Bruyère jusqu’à son extremité droite; à l’aplomb d’un gendarme, une grotte caractéristique marque le départ.

Le départ avec la grotte caractéristiqueLa premiére longueur

La premiére longueur est la plus dure de la voie et surement la plus patinée. De la grotte suivre une fissure oblique de gauche à droite (IV 2 pitons), jusqu’à une bréche au pied du grand  gendarme. Suivre le fil (cordelette), jusqu’au sommet.

sommet du prmier gendarmeDescente du premier gendarme

La suite est assez évidente et passe légérement à droite du fil. Au niveau de la troisiéme dent un rappel de 15m est nécessaire (équipé).

Le rappel de 15mSur le fil de l'arête

Continuer à suivre des vires  sur la droite du fil jusqu’à une petite cheminée de 2Om, que l’on remonte jusque sur l’arête.

Les vires facilesSortie de la cheminée de 20m

De là gagner le sommet versant Lauzet.

La descente est cairnée et peu s’effectuer sans rappel.

Descente facile vers le LauzetIl n'y à pas que des marmottes